Article Est Républicain 14 mai 2023

Une classe de première du lycée Georges-Colomb à Lure travaille en étroite collaboration avec l’entreprise pharmaceutique Vetoquinol. Dans le cadre du challenge Innov’ 2023, un concours académique, les élèves ont récolté un maximum d’informations pour présenter la société lors d’un oral.

Delphine Mougel (à gauche) et Arnaud David (à droite) posent avec les sept élèves qui ont choisi d’aller au concours oral.  Photo ER /Lucas BRUNNER

Se mettre à la place d’un recruteur et rechercher un responsable de rayon pour une célèbre enseigne sportive ou un manageur pour une franchise de pizzeria. Le tout en anglais et face à un responsable du service des ressources humaines d’une entreprise internationale. Voilà l’un des exercices auquel une classe de première STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) du lycée Georges-Colomb de Lure s’est confrontée pour préparer le challenge Innov’ 2023.

Il s’agit d’un concours académique ayant pour but de mettre en valeur des projets en lien avec l’entreprise. Les jeunes seront amenés à présenter Vetoquinol sur un stand et devant un jury à Lons-le-Saunier le 25 mai. Le thème retenu porte sur le métier des ressources humaines (RH).
Découvrir un acteur international près de chez soi

Dans le cadre d’un cours co-enseigné par Arnaud David, professeur d’anglais, et Delphine Mougel, professeure d’économie et gestion, le projet a été mis en place en collaboration avec le laboratoire pharmaceutique vétérinaire Vetoquinol, dont le siège social est basé à Magny-Vernois. « On cherchait une grande entreprise du secteur luron. Les élèves ne sont pas forcément au courant qu’il y a un fleuron de l’industrie pharmaceutique tout proche », indique Delphine Mougel.

Préparation de vidéos

L’entreprise Vetoquinol a été sollicitée pour collaborer avec les jeunes. Le contact s’est fait grâce à une ancienne apprentie du lycée en BTS comptabilité gestion, maintenant embauchée là-bas.

Les lycéens préparent désormais en binôme des capsules vidéos pour présenter la société. « L’objectif est de permettre à tous les candidats qui voudraient postuler chez Vetoquinol d’avoir un maximum de chances d’y arriver », explique Delphine Mougel. Les vidéos pourront être visionnées lors du concours.

Des entretiens d’embauche fictifs

Les lycéens ont récemment visité les bâtiments et découvert le fonctionnement du service des ressources humaines de Vetoquinol. Un responsable du service RH de l’entreprise est venu réaliser des entretiens d’embauches fictifs en anglais avec les élèves. Ces derniers se sont mis dans la peau d’un recruteur.

Un nouvel embauché leur a décrit le processus par lequel il est passé pour être recruté. « Il nous a dit qu’il y a des questions auxquelles il ne s’attendait pas et qu’il fallait être spontané dans les réponses », raconte Louise. « Donc qu’il faut s’y préparer. »

Vetoquinol fait le lien entre le lycée et le monde du travail