Belle performance pour deux jeunes de l’IME, en binôme avec Manon et Benjamin, du lycée Colomb de Lure, ce week-end à Dijon, aux championnats de France.  Photo ER

« Dans le cadre du plan régional ’’sport santé’’, les établissements et services du dispositif inclusif de Noidans-lès-Vesoul utilisent la pratique du sport comme un levier pour favoriser l’inclusion, la participation à citoyenneté et l’autodétermination des jeunes accompagnés. » Mis en sommeil depuis deux ans, en partenariat avec l’UNSS depuis septembre dernier, les entraînements ont repris. C’est ainsi que, après avoir participé au cross départemental puis académique, Théo, 17 ans, et David Arnoux, 19 ans, accueilli ou suivi par le Sessad, ont terminé en beauté, ce week-end à Dijon, aux championnats de France.

Belle performance pour ces deux jeunes, accompagnés de Manon et Benjamin, du lycée Colomb de Lure. Un quatuor qui s’inscrit bien dans le concept deux élèves en inclusion et deux élèves en milieu ordinaire.

Reportage vidéo réalisé par Agathe Schiltz et Lou Voillemin

Rappelons que l’IME, implanté auparavant à Maizieres, réside sur le village depuis 2017. Le choix de l’implantation vers la ville avait pour objectif ce plan d’inclusion (une classe Ulis en primaire et une classe Ulis au collège René-Cassin).

Une directrice et 40 professionnels (éducateurs ou thérapeutes, administratif et logistique) y encadrent un groupe de 105 jeunes IME/Sessad/PCPE (Pôle de compétence et de prestations externalisées).

À l’heure actuelle, une réflexion est en cours pour un projet plate-forme, davantage ouvert sur l’extérieur, afin de développer les partenariats avec d’autres établissements, se tourner vers le libéral, le médico social et, bien sûr, le milieu ordinaire.

« Outre ses vertus sanitaires, le sport partagé favorise l’apprentissage du partage, de la solidarité, de l’entraide et de la complémentarité, de la tolérance, de l’ouverture sur l’autre… »

Une première sportive à l’IME