La présentation d’une série de courts-métrages abordant des thèmes comme le harcèlement de rue et d’autres sujets de la vie de tous les jours s’est conclue par des échanges intéressants entre les lycéens et les invités présents.

L’Est Républicain – 17 mars 2023

Les lycéens ont participé vendredi matin à des projections/débats sur le thème « Paroles de femmes ».

Dans le cadre de la semaine pour l’égalité entre les filles et les garçons, 75 élèves de première, dont la classe avec spécialité histoire des arts du lycée Georges-Colomb, 70 jeunes de quatrième et troisième ainsi que le groupe d’élèves allophones du collège Albert-Jacquard sont venus assister à l’Espace Méliès à deux projections/débats de très courts métrages sur le thème « Paroles de femmes & instant très court ».

Cet événement s’est déroulé en partenariat avec Très Court International Film Festival dont la directrice Anne-Sophie Jacques était présente tout comme Chloé Ponce-Voiron, réalisatrice d’un des très courts métrages.

Nathalie Albert-Moretti, rectrice d’académie, a salué « cette première à Lure, un événement fondateur ». « Les huit très courts métrages évoquent la place des femmes dans la société » a précisé Anne-Sophie Jacques avant de lancer la projection.

Le premier film a montré la façon dont les femmes ont longtemps été et demeurent invisibilisées et dans le quatrième « Vie de meuf : les relous », l’inversion des rôles dans le harcèlement de rue dont sont victimes les femmes.

Ce dernier très court-métrage, réalisé par Chloé Ponce-Voiron a surpris les lycéens. « Cette inversion des rôles est très intéressante » a souligné une jeune fille, « cette scène reflète ce que l’on peut voir tous les jours et ça fait prendre conscience » a ajouté un des garçons. « Nous avons abordé d’autres thèmes comme la charge que les femmes ont dans la vie quotidienne et le congé parental » précisait la réalisatrice. Les autres courts-métrages ont porté sur des sujets de tous les jours et tous se sont conclus par des échanges intéressants entre les lycéens et les invités présents.

En deuxième partie de matinée, les collégiens ont pu visionner une autre série de huit très courts-métrages.

Les jeunes sensibilisés à l’égalité filles-garçons